Financer son projet de création d’entreprise

Une fois que l’étude de marché est réalisée et le business plan rédigé, la prochaine étape pour la création de son entreprise est l’obtention d’un financement. Il existe plusieurs moyens ou solutions pour arriver à l’obtenir. En voici les principaux.

Financer son projet à l’aide d’une néobanque

Les néobanques sont des établissements financiers uniquement accessibles via Internet. Elles sont apparues il y a une décennie avec comme objectif de rendre plus faciles les transactions financières. Les néobanques présentent ainsi de nombreux avantages ce qui explique l’engouement qu’elles suscitent auprès des consommateurs.

Vous pouvez recourir à un tel établissement pour financer votre projet de création d’entreprise. Cependant, toutes les néobanques n’offrent pas de crédits pour le financement d’une entreprise. Des recherches approfondies doivent être ainsi menées afin de trouver celles qui en proposent. Une fois que vous les aurez trouvées, certains critères doivent être pris en compte afin de dénicher la meilleure néobanque pour votre situation.

Trouver la néobanque idéale

Parmi les critères permettant de trouver la meilleure néobanque, il y a le taux d’intérêt, le délai de remboursement et les services optionnels. À ces principaux critères, s’ajoute la réputation dont jouit la néobanque. Recourir aux avis clients est l’un des principaux moyens d’en être informé. Une fois votre choix opéré, vous devez ensuite convaincre la néobanque de votre fiabilité pour qu’elle puisse vous octroyer un financement.

Soumettre son dossier de financement

Pour bénéficier du financement d’une néobanque, vous devrez fournir quelques renseignements concernant :

  • La clarté avec laquelle vous gérez votre compte
  • Votre niveau d’endettement et la liste de vos crédits actuels
  • Votre capacité financière résiduelle après toutes les dépenses que vous effectuez chaque mois
  • La régularité avec laquelle vous vous attelez à rembourser vos dettes
  • Le nombre de banques dans lesquelles vous êtes inscrit et votre statut financier dans chacune d’elles.

Une fois ces différentes informations fournies, vous obtiendrez une réponse dans un délai relativement court.

Recourir aux banques traditionnelles

Les banques traditionnelles font partie des premiers recours en matière de financement pour la création d’une entreprise. Elles exigent toutefois quelques conditions avant d’octroyer un financement.

Présentation d’un dossier d’entreprise solide et fiable

Avant d’obtenir le financement d’une banque traditionnelle, il vous faut avant tout la rassurer de la crédibilité de votre projet. Cela consiste à prouver l’existence d’un marché susceptible d’être intéressé par votre idée ainsi que votre maîtrise du secteur dans lequel vous voulez entreprendre.

Présentation d’un apport personnel de fonds

Pour obtenir un prêt des banques traditionnelles, vous devez leur prouver que vous disposez déjà d’une partie des fonds nécessaires pour la mise en œuvre du projet. L’apport personnel exigé varie entre 20 et 30 % des fonds requis pour la création de l’entreprise.

Preuve de présence d’actifs financiers

Les actifs financiers sont des possessions capables de vous rapporter des gains ou des revenus. Ce sont des garanties que vous présenterez aux banques pour les rassurer face aux éventuelles pertes financières une fois l’entreprise créée.

Financer son projet à l’aide du crowdfunding

Le crowdfunding, traduit en français par « financement participatif », est un moyen de financement qui existe depuis maintenant plusieurs années. Il consiste à financer votre projet de création d’entreprise grâce à une levée de fonds auprès d’un large groupe d’investisseurs extérieurs. Il s’agit d’une option très souvent privilégiée par les nouveaux entrepreneurs parce qu’elle facilite et accélère la collecte de fonds. Cela s’explique par le fait que plus les investisseurs sont nombreux, plus la contribution individuelle est moindre.

Il existe aujourd’hui de nombreuses plateformes web spécialement dédiées à ce moyen de financement. Pour y souscrire, il suffit de poster le dossier de votre projet ainsi que le coût qu’il requiert. Les personnes intéressées par celui-ci verseront des sommes pour vous aider à réunir le montant souhaité.

En somme, il existe plusieurs solutions pour le financement de son projet de création d’entreprise. Chacune d’elles présente des avantages, mais aussi des inconvénients. Il revient à chaque entrepreneur d’opter pour la plus adaptée à son projet.

Télésecrétariat médical : comment ça marche ?

Avec l’évolution des nouvelles technologies, les professionnels du secteur médical ont la possibilité d’externaliser leur permanence téléphonique. Le télésecrétariat médical présente en effet de nombreux avantages, dont un gain de temps considérable permettant au médecin de se consacrer à sa patientèle. Cette solution flexible est idéale pour optimiser l’organisation au sein du cabinet et améliorer son image.

Le fonctionnement du télésecrétariat médical 

Le télésecrétariat médical s’adresse à l’ensemble des professionnels de santé, qu’ils soient généralistes ou spécialistes. Il s’agit d’un service qui consiste à confier à un tiers les activités pouvant être réalisées par un secrétaire classique en interne. Les prestations d’un télésecrétaire incluent entre autres la gestion des appels entrants, la prise de rendez-vous, la gestion des agendas, ainsi que la réalisation des tâches administratives. Le télésecrétaire peut également se charger d’orienter les patients, de transférer les appels vers le bon praticien, de qualifier les appels, ou encore de gérer les urgences.

Il existe différents types de télésecrétariat médical en fonction des besoins du cabinet, dont le télésecrétariat « hautement personnalisé ». Ce service permet de confier la gestion des appels des patients à un secrétaire indépendant. Le prestataire dans ce type télésecrétariat possède une meilleure connaissance des patients et des consignes d’urgence du cabinet. Cependant, il peut présenter un inconvénient si le volume d’appels à traiter s’avère trop important. Vous pouvez également opter pour le télésecretariat hébergé sur un plateau. Cette option garantit un temps de décrochage rapide et des horaires flexibles pour mieux répondre aux besoins des clients. Le télésecrétariat hybride se présente comme une solution idoine pour assurer un accueil téléphonique de qualité tout en traitant un important volume d’appels. L’implantation de la structure fait également partie des critères à prendre en compte pour choisir le prestataire en télésecrétariat médical. Si les agences locales ont l’avantage de bien connaître le réseau du médecin, les centres d’appels à l’étranger comme le telesecretariat medical à Madagascar  proposent des tarifs plus attractifs tout en garantissant une importante capacité de réponses d’appels. 

Les avantages de se tourner vers le télésecrétariat 

La mise en place d’un télésecrétariat médical peut être envisagée en cas de pic d’activité. Ce service permet ainsi de réduire la charge de travail du secrétaire en interne du cabinet et de gagner un temps précieux pour s’occuper de tâches à plus forte valeur ajoutée comme l’accueil du patient, le suivi des dossiers, ou le traitement des appels plus urgents. L’externalisation s’avère également indispensable pour assurer la permanence téléphonique au sein du cabinet, même en cas d’absence du médecin ou du secrétaire. L’accueil téléphonique étant le point de contact principal entre le médecin et le patient, la disponibilité du télésecrétariat permet de créer un lien de confiance et de fidéliser la patientèle. Le recours au secrétariat à distance représente également un avantage financier non négligeable, vous permettant de réaliser des économies par rapport à la mise en place d’un service de secrétariat interne. Vous évitez les dépenses liées à l’acquisition du matériel et à la location de bureaux, ainsi que les salaires et les charges sociales inhérentes au recrutement du personnel. Le contrat d’externalisation s’adapte aux besoins réels du cabinet en ne facturant que les prestations réalisées.

E-commerce et logistique : les meilleurs plans

Les sites de e-commerce sont plus sollicités que jamais. En effet, bon nombre de gens ont pris l’habitude de commander des articles en ligne. Ce mode de consommation apporte, en fait, de nombreux avantages. Cela permet aux gens d’acheter tous les produits qu’ils veulent sans sortir de chez eux. Et ce, peu importe la nature de ces produits. En achetant en ligne, on dispose aussi d’une offre plus large, que ce soit pour les articles ou leur prix. Ainsi, devant l’engouement que portent les gens pour ce mode de consommation, des milliers d’e-commerces voient le jour chaque année. Ceux-ci disposent, par ailleurs, de nombreuses options pour gérer la partie logistique de leur processus. Découvrez les meilleurs plans à ce propos.

La gestion de la livraison

Après la commande d’un client, il faut évidemment livrer les articles qu’il a mis dans son panier. Pour cela, un e-commerce dispose de deux choix. Soit il se charge lui-même de la livraison, soit il fait appel à un prestataire spécialisé dans la livraison à domicile. Or, il se peut que le pays de livraison diffère de celui où le siège du e-commerce se trouve. Dans ce cas, lui ou l’acheteur peut, par exemple, collaborer avec une société de réexpédition de colis. Cette dernière sert d’intermédiaire entre l’e-commerce et l’acheteur. Elle se charge de réexpédier et de livrer les articles commandés par celui-ci à son domicile. Qu’il habite tout près de la France ou dans un endroit un peu éloigné comme la Guadeloupe par exemple. Par ailleurs, les grands e-commerces comme Fnac facilitent la livraison des produits achetés auprès d’eux en passant par les services de réexpédition. Les personnes ayant commandé sur leur site recevront leur livraison fnac Guadeloupe en toute facilité. Ce service permet de les recevoir dans les meilleures conditions.

Un client peut aussi opter pour le colis-voiturage si l’e-commerce ne livre pas là où il habite. Il s’agit, en fait, d’une option de livraison pratique et abordable pour envoyer les colis. D’ailleurs, on peut facilement trouver plusieurs sites qui proposent des services de colis-voiturage. L’acheteur concerné devra alors déposer une annonce sur l’un de ces sites. Il devra aussi fournir le plus de détails possibles concernant le colis à envoyer et le trajet à effectuer. Par la suite, les responsables du site le mettront en relation avec plusieurs transporteurs pouvant répondre à son annonce. Il sera libre de négocier les modalités du transport (lieu de livraison, prix de l’envoi…). Pour terminer, après son accord avec un transporteur, l’acheteur devra réserver auprès du site de colis-voiturage. Le transporteur ne sera payé qu’une fois la livraison effectuée.

La gestion des retours ou logistique inverse

Il arrive souvent qu’un client veuille retourner un article qu’il a commandé. Les consommateurs anticipent beaucoup cette éventualité. De ce fait, avant d’acheter sur un site donné, ils analysent méticuleusement les politiques de celui-ci concernant le retour d’articles. Alors, pour convaincre les consommateurs, de nombreux e-commerces adoptent une politique des retours plus flexible. Ils mettent ainsi en place une logistique des retours avantageant les clients.

Un e-commerce doit alors intégrer la logistique inverse dans ses opérations. Cela lui permet d’organiser plus facilement le retour des marchandises. Il devra également identifier les raisons des retours pour prévenir ce genre de situation. Il faudra mettre en place un système de gestion des renvois temporaires (changement de la taille d’un article par exemple). Les renvois définitifs devront également être bien gérés (mode de remboursement, politique de renvoi…).

En tout cas, un consommateur pourra toujours solliciter les services d’une société de réexpédition de colis. Que ce soit pour organiser une livraison ou un retour. En effet, celle-ci se charge de livrer les articles concernés au destinataire. Peu importe si l’endroit de destination est un peu éloigné, comme en Guadeloupe par exemple. En outre, choisir un grand e-commerce comme Fnac permet d’organiser facilement la livraison fnac Guadeloupe ou le retour des articles.

Coaching Amazon : Les étapes à suivre pour vendre sur Amazon

La vente en ligne représente une activité qui est actuellement très prisée par de très nombreux entrepreneurs. Cela s’explique par le fait que les affaires qui sont présentes sur internet sont actuellement en plein essor. Le nombre d’internautes qui effectuent des achats en ligne ne cesse donc d’augmenter dans le temps. Cependant, pour que votre activité de vente en ligne soit réussie, vous devez faire le bon choix en matière de support. Vous avez, par exemple, la possibilité d’ouvrir un site internet qui vous est propre. Ce dernier peut prendre le nom de votre société ou de votre marque. Mais la meilleure solution pour devenir un bon vendeur en ligne est d’ouvrir un compte sur le site de vente sur internet le plus connu qui n’est autre qu’Amazon.

Continuer à lire “Coaching Amazon : Les étapes à suivre pour vendre sur Amazon”

Que faire avant de se lancer dans l’e-commerce ?

Le marché de la vente en ligne est un domaine en plein de développement grâce à l’évolution de la technologie qui offre des multiples plates-formes permettant de se lancer dans la vente en ligne facilement. Toutefois, actuellement et malheureusement, c’est une activité en plein essor dû à la pandémie du coronavirus. Par conséquent, d’un côté, tout le monde veut faire son achat en ligne pour limiter le déplacement et d’un autre côté, certains essaient de créer leur propre boutique en ligne pour répondre à cette attente. Mais, un tel projet exige des compétences variées pour se démarquer et éviter les obstacles.

Continuer à lire “Que faire avant de se lancer dans l’e-commerce ?”

A quoi sert la saisie de donnée d’entreprise ?

Les données font partie du quotidien des entreprises. Chaque jour, elles doivent récolter un maximum d’information pour pouvoir mieux les exploiter. Pour une entreprise, une donnée peut être un atout crucial dans la prise de décision. Il faudrait alors les traiter avec le plus grand soin. Voici alors l’intérêt de saisir des données d’entreprise. 

Continuer à lire “A quoi sert la saisie de donnée d’entreprise ?”

Agence Web et SSII : Quelles différences ?

Si vous avez entendu parlez de SSII (Société des Services en Ingénierie Informatique), et que vous ne vous y connaissez pas tellement question informatique, vous pouvez hésiter entre prendre une agence web ou une SSII. Cependant, il est important de noter que ces deux entités ne sont pas les mêmes et leur compétences ne se valent pas.

Qu’est-ce qu’une agence web ?

Avant l’avènement d’internet, les agences web étaient les seules sur le marché à proposer des prestations en création et développement de site. Une agence web, comme son nom l’indique est une agence en charge de divers projets pour des clients (on peut citer entre autre la création de site, le développement du site ou bien encore la gestion de ce dernier). Cette agence regroupe en son sein divers métiers, tels que les développeurs web, les graphistes, les community managers, les référenceurs, les rédacteurs etc…Ces nombreux profils présent dans une seule compagnie  vont permettre à un éventuel client de ne pas s’éparpiller et de confier son projet à une seule et même agence. En effet, l’agence web ne fait pas appels à des prestataires externes car elle dispose déjà de toutes les personnes pour toutes les prestations qu’elle propose.

Bien que surtout orientée vers la création de site internet, vous pouvez faire appel à une agence web pour d’autres travaux de communication tels que la gestion de vos réseaux sociaux ou le référencement de votre site, la rédaction de contenus, l’optimisation, etc…

Qu’est-ce qu’une SSII ?

Une SSII ou Société des Services en Ingéniérie Informatique, comme son nom l’indique est un société qui vend des prestations informatiques à des entreprises. De ce fait, une SSII peut intervenir pour la maintenance d’un ou plusieurs logiciels, le développement d’un logiciel ou d’une application, des études techniques ou des prestations d’installation de matériels. Comme indiqué dans son nom, la SSII propose donc surtout des prestations liées à l’informatique.

Quelle est la différence entre une agence web et une SSII ?

Contrairement à l’agence web, la SSII propose des services pour le contenant : les logiciels et leurs maintenance. Une agence web quand à elle propose des services plutôt orientés sur le contenu comme la conception d’interfaces, de contenus et sur la communication (sur les réseaux sociaux par exemple).  Plus précisément, la SSII oeuvre pour proposer des services plus techniques pour votre site internet, tandis qu’une agence web oeuvre plus sur le contenu intérieur dudit site.

Le choix entre une agence web et une SSII dépend donc tout d’abord de ce que vous souhaitez, même si elles oeuvrent toutes les deux dans la vente de prestations internets. Sachez néanmoins que de nos jours, de nombreuses agences web travaillent en étroite collaboration avec des SSII, voire même travaillent pour ces dernières.