Le monde de la médecine animale a connu des progrès technologiques considérables au cours des 20 dernières années. Bon nombre des nouveaux outils et procédures ont été adoptés à partir de la pratique médicale humaine. Ces progrès ont non seulement permis d’améliorer les traitements, mais aussi de poser des diagnostics plus rapides et plus précis. On peut ainsi compter l’IRM, les ultrasons, l’obturateur canalaire canin, ainsi que de nombreuses nouvelles technologies permettent aux vétérinaires de mieux diagnostiquer et, en fin de compte, de sauver les animaux malades. Voici quelques-uns des nouveaux développements les plus passionnants de la technologie vétérinaire :

L’imagerie par résonance magnétique

La technologie IRM a été extrêmement influente dans la progression des neurosciences humaines. Les vétérinaires utilisent désormais cette technologie d’imagerie pour examiner le cerveau des animaux de compagnie et d’autres animaux. Cependant, cette technologie puissante ne se limite pas aux scans du cerveau. Les IRM sont également très efficaces pour obtenir des scans des structures orthopédiques et des tissus mous avant une opération. En étant en mesure de voir ce qui se passe à l’intérieur de l’animal avant de l’opérer, le vétérinaire peut réduire les risques d’erreur pendant l’intervention.

Ultrasons

Aussi puissants que soient les IRM, ils sont également très coûteux. Afin d’obtenir une image précise, l’animal doit rester complètement immobile, ce qui nécessite des anesthésiants. Le coût élevé et la nécessité de l’anesthésie rendent difficile l’adoption à grande échelle des procédures d’IRM. La technologie d’imagerie par ultrasons, en revanche, est beaucoup moins chère et a le potentiel de devenir universellement adoptée par les vétérinaires. Tous les différents types de vétérinaire n’utilisent pas cette technologie. Il va falloir chercher un centre vétérinaire spécialisé dans le domaine, pour que votre animal de compagnie puisse bénéficier de cette avancée technologie. Les ultrasons ont l’avantage de ne pas nécessiter d’anesthésie et d’être relativement bon marché.

Laparoscopie

Les procédures laparoscopiques utilisent une petite caméra et une source de lumière qui peuvent être insérées dans la cavité abdominale ou thoracique pour voir l’intérieur du corps. Il s’agit d’un autre exemple d’adaptation d’une technologie de la médecine humaine au règne animal. Ces procédures sont moins invasives que la plupart des opérations chirurgicales et produisent une image claire.

Impression 3-D

La possibilité d’imprimer des objets tridimensionnels est l’un des sujets les plus souvent abordés dans le domaine de la technologie aujourd’hui. Ce processus de prototypage rapide a été appliqué à la pratique vétérinaire pour créer des modèles osseux animaux à partir des informations recueillies par les tomodensitogrammes. Cela permet aux vétérinaires et aux chirurgiens d’avoir une idée précise de la structure osseuse ou musculaire interne d’un patient avant de l’opérer. En outre, ces modèles permettent d’informer les propriétaires d’animaux de compagnie sur l’anatomie et la physiologie de ces derniers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.