Depuis quelques années déjà, la numérisation 3D révolutionne l’industrie de la construction. La plupart des constructeurs s’accordent à dire que cet outil technologique est indispensable pour la bonne exécution de leur travail. Et pour cause, il permet d’avoir des mesures précises et détaillées d’un objet existant. Plus de détails dans cet article.

Zoom sur les bienfaits de la numérisation 3D

Les industries réfléchissent aujourd’hui à un moyen de concevoir les meilleurs produits à moindre coût et dans les plus brefs délais. Vu l’importance des enjeux de sécurité, les composants doivent être conformes aux critères de qualité élevée du concept original. C’est à ce moment précis que la numérisation 3D entre en jeu. Encore peu connu du grand public, de nombreux secteurs profitent aujourd’hui des atouts apportés par cette technologie innovante au quotidien. C’est notamment le cas de l’agent immobilier. Ce dernier s’en sert pour numériser un lieu et regrouper des photos 360°, pour en faire finalement des visites virtuelles. Gain de temps assuré ! D’autre part, cette technologie améliore grandement la manière de travailler des experts du bâtiment.

Étant donné qu’ils peuvent consulter en détail les caractéristiques de la maison (zones de déperdition de la chaleur, etc. ), les interventions sur les chantiers sont alors plus simples. De plus, cet appareil technologique permet d’obtenir rapidement et simplement des nuages de point 3D. Ces derniers seront ensuite numérisés dans le but de créer une production de maquettes de l’objet donné. En outre, recueillir des informations n’a jamais été aussi rapide, et ce grâce à la fiabilité et la haute précision du relevé laser 3D. Ce qui permet d’éviter tout risque d’erreur et de délimiter au centime près les coûts. Mis à part cela, un scanner tridimensionnel réduit les ressources utilisées, notamment la main d’œuvre.

Des conseils pour bien utiliser un scan laser 3D

Lorsqu’il s’agit de créer un nouveau produit, tout commence par la réalisation d’esquisses et de maquettes. Celles-ci seront ensuite façonnées par un premier modèle CAO afin de produire le premier prototype physique. C’est là qu’intervient la technologie de numérisation 3D. C’est indéniablement la technique de numérisation 3D la plus appliquée. Dans la pratique, il s’agit de capturer numériquement l’aspect de l’objet via une lumière laser. Cela permet d’avoir une image numérique de celui-ci. Cet outil est capable de mesurer des détails infimes, mais aussi de saisir des formes libres afin d’engendrer des nuages de points extrêmement précis. Les applications de cette technologie de numérisation sont multiples.

Les industries automobile, aérospatiale, dentaire et médicale ont le plus bénéficié des caractéristiques susmentionnées. Dans le domaine médical, cet outil permet de créer des prothèses adaptées aux besoins des patients. Son utilisation est également très répandue dans le secteur dentaire. Il permet notamment de développer différents dispositifs, comme des appareils orthodontiques ou des implants. Par ailleurs, il existe quelques règles basiques pour améliorer considérablement les résultats lors d’une session de scan 3D. Ainsi, pour ceux désirant numériser des surfaces noires, transparentes, brillantes ou fines, davantage de préparatifs sont requis. Il s’agit, entre autres, de saupoudrer l’objet de talc, mettre des cibles sur la surface ou opter pour un fond extrêmement coloré et texturé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.